January 2013

Mohsen Mottaghi, La pensée chiite contemporaine à l’épreuve de la Révolution iranienne

couverture_lapensee-chiite[1]

Le but de ce livre est de présenter six penseurs musulmans iraniens. Ils se distinguent par l’actualité des questions qu’ils soulèvent, le courage de leur démarche et le sérieux de leur approche de l’islam. Ce groupe d’intellectuels religieux a une unité identifiable et peut- être une fonction de « passeurs », assurant la transition d’un univers traditionnel à celui de la modernité.

Pour comprendre la problématique de ces penseurs religieux, il faut les placer, comme le fait Mottaghi, dans le contexte historique spécifique de l’Iran, marqué par une révolution aboutissant à un système théocratique. Le renouveau de la pensée islamique en Iran dans les années 1960, avec l’émergence de Shariati, Motahhari et quelques autres penseurs chiites engagés, était marqué par le refus de la démocratie comme système de pensée occidental, mais aussi comme avatar de l’impérialisme. Ces intellectuels étaient en quête d’une troisième voie, entre le marxisme dans sa version communiste et le capitalisme. Dans cette recherche, les intellectuels religieux, tout en se distinguant du courant marxiste (voire s’y opposant sur certains points) n’en étaient pas moins influencés par celui-ci et, même, lui étaient apparentés dans leur souci de rejeter la démocratie bourgeoise et son caractère aliénant pour l’humanité, en particulier son impérialisme et son consumérisme. Mottaghi montre les articulations et les méandres de ces pensées, il souligne comment ces nouveaux intellectuels, influencés par la pensée occidentale (Soroush est imbu de la pensée poppérienne, Shabestari est fasciné par l’herméneutique développée par les penseurs allemands du xxe siècle), parviennent à faire une nouvelle synthèse entre l’islam et la modernité en mettant en avant la démocratie comme forme légitime de construction du politique au sein même d’un islam spiritualisé, détaché de la prétention de dominer la vie sociale au nom d’une vision théocratique du religieux. Ne serait-ce que pour cette raison, le livre de Mottaghi est désormais incontournable pour comprendre la spécificité de ces

penseurs dans le champ intellectuel islamique contemporain.